L’Hypnose

L’hypnose est une forme particulière de communication entraînant un état modifié de conscience.

th (30)L’hypnose Ericksonienne (Milton H. Erickson(1901-1980), médecin psychiatre américain) est caractérisée par une approche souple, féminine, indirecte, qui place la volonté et les objectifs du patient au coeur du processus. Cette approche a pour but d’établir un rapport avec la partie inconsciente de l’individu et de l’inclure dans la démarche thérapeutique.

Qu’est ce que l’inconscient ? C’est tout avant tout ce qui n’est pas conscient (sic) !
Soit à la fois l’ensemble des informations qui ne sont pas présentes à la conscience à un moment « t », un numéro de téléphone par exemple, il n’émerge à la conscience qu’au moment où on vous le demande, ou une date historique, qui peut mettre plus de temps à accéder au conscient par le jeu de la mémoire.
Mais l’inconscient, c’est également l’ensemble des choses qui sont gérées par notre corps et notre esprit en temps réel, nos battements de coeur, notre tension artérielle, nos états émotionnels, notre système immunitaire, nos rythmes circadiens.

Ces deux aspects de la conscience, sont accessibles par l’hypnose, et c’est un domaine qui a pris de l’ampleur en recherche fondamentale et médicale ces 20 dernières années, l’hypnose, c’est apprendre à apprendre, et à utiliser l’organe qui est peut être le plus vaste et le plus méconnu de l’univers : le cerveau.

L’hypnose n’est pas née avec Milton Erickson, elle existait déjà du temps de Frantz Anton Mezmer (1734 – 1815), médecin de Marie Antoinette, on parlait alors de magnétisme animal, et a perduré dans le milieu médical avec James BRAID, optométriste, qui invente le mot « hypnose » 100 ans plus tard.
Puis viennent Liébault à Nancy, Charcot à Paris, James Esdaile aux Indes.

Et sans doute avant… Avant tout, l’hypnose est un art ancien, sans doute transmis par les conteurs, les chamanes, peut être déjà, par les artistes des grottes de Lascaux et Chauvet, l’hypnose nous vient du fond des âges et fait appel à l’activation des zones les plus nobles du cerveau, la mémoire, l’attention, les émotions, les réseaux miroirs (découverts en 1990 par Giacomo Rizzolati et Vittorio Galleze), socle de l’Empathie, cette capacité que nous avons de vivre en nous, les mondes intérieurs et le ressenti d’autrui.

« Le monde subjectif est aussi un monde inter-subjectif, le monde de « je » et de « tu », et tracer une frontière entre les deux n’est pas facile, parce que les autres font partie de nous. »
Siri Hustvedt. La femme qui tremble.

Notre approche intègre ces deux principaux aspects, entre Hypnose directe et indirecte, pour tirer le meilleur des deux mondes.

L’hypnose est une thérapie brève, les choses se résolvent en une à quelques séances, c’est une méthode efficace, orientée vers la solution et les changements adaptés à la personne (et non la seule cause du problème). L’hypnose agit en collaboration avec l’inconscient permettant ainsi des résultats rapides et durables.

Remarque : l’hypnose Ericksonienne ne se substitue, en aucun cas, à un traitement médical. Il est de votre responsabilité de poursuivre, si besoin est, le traitement prescrit par votre médecin.

 

L’hypnose c’est :

L’hypnose ce n’est pas :

– Un état de relaxation
– Un état d’éveil
– Un moyen d’accéder à des ressources inconscientes
– Une chose naturelle
– Qui est vécue quotidiennement
– Une augmentation de la concentration sur des choses précises
– Un état curatif psychique et physique en lui même
– Un état modifié de conscience
– Une connexion entre le corps et l’esprit
– Un état actif d’apprentissage
– Une forme sophistiquée de communication
– Perdre le contrôle- Être faible d’esprit- Être endormi- du contrôle mental- être crédule- Occulte ou surnaturel

 

Quelques applications de l’Hypnose :

ICI

 

L’hypnose vient du jadis, comme le signe les traces du passé disparu, des chants et des rythmes de la préhistoire, retrouvés et reconstitués dans les grottes Chauvet et Chaumont.

« Comme une forme de danse », écrit Paul Auster, mari de Siri Husvedt, dans Winter Journal.

Si on me demande ce qu’est l’hypnose, je pense que je répondrai, comme l’a senti aussi Hemingway, et tous ces artistes bien en avance sur les neurologues, comme Tchouang Tseu 350 ans avant JC.

L’hypnose, c’est un rythme, une marche, une course, un son, une vibration,
Comme un écho lointain,
Qui vient de la cellule, et du fond des âges.

C’est la présence de l’absence, des générations qui nous ont donné naissance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :