Questions – Réponses

Tout le monde est-il hypnotisable ?

Oui, tout le monde est hypnotisable à différents degrés de réponse. La réponse à l’hypnose dépend du contexte et de l’interaction qu’entretient le patient avec le praticien. L’hypnose est avant tout une affaire d’apprentissage, si on ne répond pas les premières séances, cela ne laisse en rien présager de la réponse après un temps d’adaptation.
La capacité d’entrer en hypnose fait partie d’un des « Human Givens » tout le monde possède des réseaux de cellules miroir qui permettent le processus hypnotique.
Actuellement, en recherche fondamentale, il ne s’agit pas de prouver si l’hypnose existe ou non, mais d’utiliser notre savoir actuel sur l’hypnose pour expliquer les fonction cognitives et émotionnelles de notre cerveau.

 

Pour quelles indications puis-je utiliser l’hypnose ?

Les principales indications de l’hypnose concernent : l’anxiété et le stress, l’arrêt tabac, la perte de poids, les addictions, la confiance, la gestion des émotions et des traumatismes, les phobies, le développement personnel (concentration, motivation, projets…), la douleur.
Ici pour une liste plus complète.

Peut-il arriver que je ne sorte pas de l’état d’hypnose?

Non. Tous les sujets sortent spontanément de l’état en 10 à 15 minutes, on ne reste pas figé dans cet état.

Quels sont les pré-requis à une séance ?

Une réelle implication, de la motivation et du sérieux dans sa démarche, c’est d’ailleurs la première étape vers des changements positifs.
Le changement se construit à deux, mais le plus gros du travail reste du côté du patient.
Le pré requis, la constatation de John Grinder sur les ressources de changement du patient est que : « Votre patient a déjà toutes les ressources dont il a besoin avant de franchir la porte », et le Docteur Mike Mandel complète souvent cette affirmation par : « Et si il ne les a pas, il a toutes les ressources pour apprendre très rapidement à les développer. »

Quels sont les risques ?

Le seul risque que prend le patient, c’est de perdre son temps s’il n’est pas vraiment décidé à changer. Dans ce cas de figure, les séances d’hypnose seront totalement inefficaces.
L’Hypnose est un outil, correctement utilisé, si votre praticien a été bien formé, il ne peut, au pire qu’avoir le risque qu’il ne se passe rien.
Pendant une séance d’hypnose, sauf demande spécifique, on ne se concentre pas sur le passé, le « pourquoi », mais plutôt sur le « comment », ainsi, le risque de décharge émotionnelle (ou abréaction), est moindre, dans le travail routinier en hypnose.

Si elles doivent arriver, ces abréactions peuvent faire partie du processus naturel d’évolution positive du problème qui vous a conduit en cabinet, l’approche hypnotique par déclenchement d’une réponse émotionnelle forte a d’ailleurs été longtemps utilisée en thérapie.
Actuellement, je ne l’utilise plus, car on a développé des outils très puissants qui rendent obsolète cette méthode.

L’Hypnose provoque-t-elle de l’accoutumance?

L’Hypnose est une thérapie brève qui vise à l’autonomie rapide du patient.
Dès la première séance, le patient est formé aux bases de l’auto hypnose, et, rapidement, si nécessaire, il va pouvoir de lui même utiliser les mêmes techniques que le praticien.

N’oubliez jamais ceci : « vous n’êtes pas seulement votre meilleur thérapeute, mais vous êtes votre seul thérapeute »

Le patient, quelque soit les apparences, a toujours toutes les clés, et tous les pouvoirs.

Vais-je perdre le contrôle ?

Un praticien ne pourra pas vous faire entrer dans un état hypnotique si vous ne le voulez pas.
Vous êtes toujours conscient de votre environnement au cours de la séance. C’est un état de conscience modifié que vous pouvez quitter à tout moment.
Une personne peut maintenir autant qu’elle le souhaite le contrôle sur tout ce qui se passe en séance, cependant, c’est souvent contre productif à l’établissement d’une séance efficace.
Le rôle du thérapeute est donc de gagner la confiance du patient pour que celui ci puisse accéder à l’état de lâcher prise nécessaire à un travail en stable et en profondeur.

Le principe est celui de l’ego observer ou observateur caché. Si ce que vous demande de faire la personne qui vous hypnotise est contraire à vos valeurs, soit vous vous sortez de l’état, soit vous ne rentrez tout simplement pas dans l’état d’hypnose.

Peut-on me faire faire des choses contre ma volonté ?

L’inconscient est là pour vous protéger, pour s’assurer que tout se passe bien et que tout vous convient, en restant conforme à vos objectifs et vos valeurs fondamentales.
Il est donc impossible de faire faire à quelqu’un ce qu’il ne veut pas faire ou dire.
L’hypnose n’est en effet pas un don que l’on peut imposer à l’autre, mais un contexte qui permet de rentrer en état de conscience modifiée lorsque l’on perçoit que cela peut être de son intérêt de le faire.
Ce que vous faites sous hypnose est ce que vous désirez vraiment, le travail portera sur des changements pour atteindre vos objectifs. Vous êtes parfaitement conscient de la situation et toute suggestion inadaptée à ce que vous souhaitez vous ferait revenir immédiatement à un état de conscience « normal ».

Vais-je m’endormir ?

L’hypnose n’est pas du sommeil mais plutôt un état de super éveil.
Pendant l’état, les zones nobles du cerveau, le gyrus cingulaire antérieur, le cortex préfrontal et la zone para hippocampique sont fortement activés. Le débit dans l’artère sylvienne, la principale du cerveau, peut augmenter de 70%, les zones qui sont hyper activées et hyper oxygénées sont responsables des l’Empathie, la mémoire, le contrôle de la localisation et des fonctions corporelles.

On ne dort pas en hypnose, au contraire, on est plus éveillé, mais sur des choses très précises, au dépens d’autres, qui sont mises en arrière plan, d’où l’aspect apparent de sommeil.

Combien de séances faut-il ?

Cela ne dépend que de vous seul ! Il n’y a pas un nombre de séances préétabli pour un objectif donné, ces données varient en fonction des personnes et du problème considéré.
Cela se situe généralement entre une à dix séances, sur une durée de quelques semaines à quelques mois.

Puisque c’est si efficace, pourquoi l’hypnose n’est-elle pas plus répandue en France ?

Tout simplement parce qu’elle est encore taxée de charlatanisme par certains et parfois assimilée à  l’occultisme, l’hypnose est encore taboue en France surtout dans le milieu des entreprises (alors qu’on y utilise la PNL…). Sa pratique relève en général de démarches individuelles que certaines personnes préfèrent encore garder secrètes.

Pourtant, sur le plan médical, elle a connu un retour en grâce il y a une dizaine d’années et bénéficie désormais d’une reconnaissance officielle en tant que «méthode thérapeutique». En milieu hospitalier, elle aide notamment à traiter la douleur et commence à remplacer les anesthésiants lors de gestes dits invasifs : opérations chirurgicales, piqûres.

La France est en retard mais les choses commencent à changer, les mentalités évoluent….

  1. Camille Violet Foncé

    Soirée absolument extraordinaire avec mon amie qui était en trans pendant pres de 2h, a passé l’étape de la synesthésie et a réussi a se remettre en trans toute seule plus tard. C’est absolument incroyable, malheureusement je ne suis pas aussi hypnotisable (à mon grand désespoir) mais je reviendrai vous voir pour sûr!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :